La peur plutôt que les objectifs!

Salut les anticonformistes,

Et si avoir peur était plus puissant que de se fixé simplement des objectifs? Et si avoir peur pouvais t’aider à réaliser tes objectifs?

Sondage en fin d’article

 

Une histoire pour commencer:

Tim Ferriss est un entrepreneur et écrivain Américain. Il a écrit la semaine de 4 heures notamment qui l’a rendu célèbre. Il est un modèle de réussite et il est très inspirant.

Mais j’ai appris quelque chose de lui que je ne savais pas. Récemment je lisais des articles à son propos puis je suis tombé par hasard sur un TedTalk. Il explique dans ce TedTalk comment le stoïcisme l’a aidé dans sa vie. Il dit qu’il explique qu’il a failli se suicider mais qu’il ne l’a pas fait.

Le stoïcisme lui a en quelque sorte sauvé la vie et la beaucoup aider dans sa vie. Notamment le fait d’accepter ses peurs et de les utiliser comme une force.

Le stoïcisme je n’en suis pas un spécialiste mais je le traduirai par un terme moderne qui consiste à être proactif. Il y a des choses que l’on ne peut pas contrôler. Il faut les accepter et se concentrer à agir sur ce que l’on peut contrôler.

Pour te dire qu’on prône souvent l’idée de se fixé des objectifs à court ou long terme et rester motivé en n’abandonnant pas te permettras de les réaliser. Mais connaitre tes peurs et les utiliser pour prendre les bonnes décisions peut être très puissant!

« Nous souffrons plus souvent dans l’imagination que dans la réalité » Senèque

On imagine souvent le pire. Ainsi on hésite à agir ou on agit carrément pas. En fait la plupart de nos peurs sont mal fondés et sont tout à fait surmontable.

Ça nous est déjà tous arriver de faire quelque chose don on avait peur. Puis ensuite ce dire, en fait ça va ce n’était pas si terrible!

Tu le sais pour moi l’optimisme et le fait de croire en ses rêves et objectifs et très important. Mais avoir peur n’est pas forcément contreproductif.

Voyons ensemble comment utiliser ses peurs!


 

La peur est un bon indicateur

Oui, quand on a peur c’est que derrière cette peur il y a quelque chose de nouveau, de grand. La peur n’est pas forcément négative. On peut avoir peur de prendre des décisions qui sont bonnes pour notre vie.

Dis-toi que si tu as peur, tu es sur la bonne voie. La peur nous protège du danger. Mais le danger n’est plus aussi présent qu’il y a 10000 ans! Ici on ne parle pas de la peur du Lion on parle de la peur de prendre une décision pour ton futur.

Ce qui va suivre et pour moi un mantra essentiel.

Si tu dois retenir une seule chose de cet article c’est ici ⬇️⬇️⬇️

 

« Choix facile, vie difficile. Choix difficile, vie facile » Jerzy Gregorek

 

Quand tu as un choix difficile à faire ce qui est après ce choix et souvent grandiose et on fond de toi tu le sais. Mais ça te demande de te surpasser!

Quand tu va faire du saut en parachute. Tu as peur et tu sais que c’est une expérience unique. Une fois que tu sautes tu savoures et tu vie un moment extraordinaire! Quand tu atterris sur le sol tu n’as qu’une envie, recommencé!

Quand tu décides d’aller parler à cette fille alors que tu as la trouille! Une fois que tu lui as parlé tu te sens mieux et soulager.

Les choix faciles, les choix de vie facile te donnent de la sécurité et sont rassurants sur le moment

Mais à long terme tu auras peut-être, surement des regrets

Certaine peurs sont fondées, elles le sont même toute. Puisqu’elles sont fondées sur ce qu’on a appris toute notre vie. Mais cela ne veut pas dire qu’il faut les écouter et surtout ce laisser dominer par elle.

Tu le sais maintenant si tu veux une vie extraordinaire, une vie ou tu es libre et épanoui il faudra prendre des choix difficiles. Des choix qui sur le moment te paraîtrons peut-être fous. Mais ce qui t’attend après ces choix vaux 10000 fois plus que tout ce qu’il y a avant.

Voici trois exercices ou astuces, pour surmonter tes peurs de façon pragmatique et facile.

 

1️⃣ Et si je…?

Prends une feuille et suis les points suivants.

Pose toi cette question en fonction du choix qui se présente devant toi:

Exemple, et si je quittais mon travail? Et si je partais faire le tour du monde? etc..

Maintenant:

  • Définis en fonction de ton choix les pires situations ou choses qui pourraient t’arriver (10 environ)
  • Qu’est-ce que tu pourrais faire pour prévenir ses situations d’arriver (une idée pour chaque situation que tu as choisi précédemment)
  • Si la situation arrive quand même qu’est-ce que tu pourrais faire pour la corriger

Exemple:

  • Si je pars faire le tour du monde, je pourrais ne pas avoir assez d’argent
  • Je pourrais faire assez d’économie et prévoir de faire des petits boulots
  • Je pourrais travailler en Freelance ou trouver un job dans le pays dans lequel je suis

2️⃣ Quel pourraient être les bénéfices d’une tentative ou d’un succès même partiel?

Pose toi cette question. Est-ce que même si tu ne fais qu’essayer et que tu échoues tu n’auras vraiment rien gagner? Même quand on échoue on gagne quelque chose, on apprend.

 

3️⃣ Le cout de l’inaction

Tu vas évaluer ce que le fait de ne pas agir va te couter dans le futur.

Repend le choix précédent, ensuite évalue le cout (émotionnel, physique, professionnel, financier etc…) de l’inaction pour:

  • Dans les 6 prochains mois
  • Un an
  • Trois ans

Sois précis, n’hésite pas à écrire un petit paragraphe.

Pour reprendre l’exemple du tour du monde. Si je ne pars pas faire un tour du monde je continuerai ma routine quotidienne. Je m’ennuierai toujours au travail. Je perdrais ma motivation etc…

 

Conclusion

Tim Ferriss a appliqué ses exercices quand il avait sa première entreprise. Il n’avait pas pris de vacances depuis trois ans. Il a donc mis ses peurs au microscope et c’est rendu compte que les bénéfices seraient plus grands que les risques, si risque il y a. Ils ne seront pas insurmontable.

Résultat, à la base il était parti pour deux semaines de vacances à Londres. Il a fait un tour du monde qui l’amènera à écrire son premier livre qui a faits de lui la personne qui l’est aujourd’hui!

J’espère que tu n’as maintenant plus peur de prendre des choix difficiles. Que tu n’as plus peur de prendre des décisions qui te permettrons de réaliser tes rêves et de devenir libre et épanoui. Tu peux maintenant grace aux astuces que je t’ai donner, mettre tes peurs sous un microscope et voir le résultat.


À la fin de mon dernier job avant de partir aux USA je me suis promis que je ne travaillerais plus pour quelqu’un d’autre, que le salariat était fini pour moi. Ce choix il me pousse chaque jour car rien ne me fais plus peur que de retourner travailler en tant que salarié.

J’utilise cette peur pour me motiver et quand je doute je m’imagine reprendre ses boulots que je détestais. Je te garantis que l’effet est immédiat.

N’oublie pas que des centaines, des milliers, des millions de personnes ont fait les mêmes choix avant toi. Ils n’étaient pas plus courageux ou plus intelligents ils ont juste fait un choix.

La peur n’est pas forcément négative, fais des choix, combat la, surmonte la et utilise la!

 

Sondage

Je te propose jusqu’à la semaine prochaine de répondre à ce sondage (5 questions) qui te prendra que 2 minutes. Le sondage est ici, merci!

A demain et reste optimiste!

Si tu as des questions ou remarques, l’espace commentaire et fait pour ça,

Ici l’article précédent sur: Comment atteindre tes objectifs!

     
⚠️N’oublie pas de t’abonné au Journal pour recevoir du contenu exclusif⚠️

[grwebform url= »https://app.getresponse.com/view_webform_v2.js?u=SnAC5&webforms_id=12389001″ css= »on » center= »off » center_margin= »200″/]

Partage

One thought on “La peur plutôt que les objectifs!”

  1. Does your blog have a contact page? I’m having problems locating it but, I’d like to send you an email. I’ve got some ideas for your blog you might be interested in hearing. Either way, great site and I look forward to seeing it develop over time.

Comments are closed.